Le CCRC a accueilli le spectacle "théatre numérique"   Un petit à-côté du monde.

 

La compagnie L’ange Carasuelo a proposé d’expérimenter le dispositif de captation et d’interaction avec
l’ombre, utilisé dans son spectacle. Plusieurs formes ludiques ont été présentées pour explorer l’imaginaire lié à l’ombre, grâce à l’image, au son, à la machinerie et aux interfaces.

 

1297428029961.jpg             1297427999848.jpg

 

Ce Workshop proposé par Benoit Lahoz, (Cie L’Ange Carasuelo) artiste pluridisciplinaire, avec la classe préparatoire de l’Ecole des Beaux-Arts intercommunale IDBL, autour du spectacle « Un petit à Côté du monde » et l’expérimentation de ses dispositifs numériques a donné lieu à la création d’une petite mise en scène multimédia.

 

 Cette petite forme spectaculaire a été scénarisée et mise en scène lors de l'atelier de restitution du vendredi 15 février.

 

 

   
COMPAGNIE L’ANGE CARASUELO

Résolument pluridisciplinaire, tout en défendant un théâtre qui explore le langage, la compagnie L’ange Carasuelo mène un travail de recherche, en s’attachant à visiter les nouveaux territoires et les frontières d’une société en mouvement. Dans un
monde largement virtualisé, qui estompe les limites entre l’intérieur et l’extérieur, entre le visible et l’invisible, la compagnie cherche à ouvrir des passages vers nos imaginaires, individuels et collectifs, vers nos mondes intérieurs.
www.carasuelo.org



"Un petit à-côté du monde" est une création 2011 de la compagnie L’ange Carasuelo, issue d’un temps de recherche artistique organisé dans le cadre d’un projet co-élaboré par le LIMSI-CNRS, L’ange Carasuelo, didascalie.net, la médiathèque Les Temps modernes de Taverny, le projet de recherche scientifique Toute la lumière sur l’ombresoutenu par un PICRI (Partenariat Institutions-Citoyens pour la Recherche et l’Innovation) de la Région Ile-de-France.
Conception, mise en scène : Benoît Lahoz et Valérie Bajcsa/ Texte, interprétation, images, dispositifs interactifs : Benoît Lahoz/Texte, réalisation sonore, dispositifs interactifs : Valérie Bajcsa /Interprétation, contrebasse augmentée : Michel Thouseau/ Régie vidéo, dispositifs interactifs : Loïs Drouglazet/ Lumières: Jean-François Breut/ Maquillage, prothèses, costumes : Colette Kramer/ Scénographe (stagiaire) : Leïla Fourgeaud
Coproduction : Le Cube, L’apostrophe – scène nationale du Val d’Oise, le Théâtre de Bligny
Avec le soutien : Théâtre du Cormier de Cormeilles-en-Parisis et du Studio Théâtre Interface (Sion-CH)
La compagnie L’ange Carasuelo est soutenue par la Ville de Taverny et le Conseil Général du Val d’Oise.

 

Benoit Lahoz*  :  "Bricoleur et curieux de tout, mon parcours est fait de chemins multiples, principalement autour du théâtre, des arts plastiques et des technologies numériques.
L'essentiel de mon parcours tient en ce mot : recherche.
Au-delà de mes activités "productives" (metteur en scène et visual designer sur mes spectacles et installations - "Un petit à-côté du monde", "Mémoire(s)Ombres", "Vibrations", etc.), je m'intéresse à la structuration du secteur des arts vivants et à la valorisation de ses espaces-temps de recherche.
Entre autres aventures, cofondateur du GIE Mélange Karburant 3, groupement voué à la mutualisation, à l'innovation sociale, artistique et technologique.
Je suis auteur des textes "Un petit à-côté du monde" (théâtre, inspiré de Haruki Murakami), "Komai ? Komaizden ?" (fiction, publié dans le catalogue de l'exposition Résonances, 1996), et ai participé à la rédaction de l'article publié par ACMM en 2011 "Shedding Light On Shadow: Real-time interactive artworks based on cast shadows or silhouettes", avec Christian Jacquemin du CNRS et Georges Gagneré de didascalie.net
Pour finir, je développe des outils informatiques destinés à être utilisés dans le spectacle vivant et pour des installations, essentiellement sur Mac et principalement pour l'environnement de développement Quartz Composer."

 

Sources : http://fr.linkedin.com/pub/beno%C3%AEt-lahoz/2a/131/930      

   

Retour à l'accueil